Archive numérique de la collection Gaignières (1642-1715)

Image

Armes et devise de René d'Anjou

  • Armes et devise de René d'Anjou

    Archive .ZIP contenant l'image et sa notice en PDF

Cote ou no d'inventaire
Folio
9
No d'inventaire d'Henri Bouchot
1727
Numéro de l'item (1711) incluant l'image
Titre de l'item (1711) incluant l'image
Autre [portefeuille] commençant par les statuts de l'ordre du Saint Esprit au Droit Desir ou du Nœud et finissant à Elisabeth Charlotte de Baviere
Titre et légende
René d'Anjou avoit pour devise des chauferètes pleines de feu, auprès desquelles estoit escrit 'd'ardant désir'. Il fit mettre auprès un chapelet et les patenostres au milieu duquel estoient ces mots 'dévot luy suis', après la mort d'Isabelle, duchesse de Lorraine, sa première femme, morte au chasteau d'Angers, le 28 février 1452, de laquelle il porta un deuil extrême. Il prit pour devise un arc turquois dont la corde estoit brisée, et au dessous ces mots italiens :
Arco per lentare plaga non sana.
Débander l'arc ne guérit pas la playe.
Voulant dire que tout ainsy que pour destendre un arc ou en rompre la corde, la playe faite de la sagette qu'il a tirée n'en est plustost guérie, aussy la vie de sa chère espouse estant par la mort estinte, la playe.
Titre dans l'inventaire détaillé
Ses armes [de René d'Anjou], avec les croissants et sa devise
Lieu(x) et date de production
  France
Matériau, Technique
Papier, Aquarelle
Inventaire détaillé parent
Clairambault 1046, 85
Statut du document
Copie / Relevé
Objet traité
Personne(s) traitée(s)
Armoirie(s) traitée(s)
René Ier d'Anjou (roi de Sicile, 1409-1480) - Support : Écu - Armoirie : Peinte - coupé, au A tiercé en pal, au 1 fascé de huit pièces d'argent et de gueules (Hongrie) ; au 2 d'azur semé de fleurs-de-lis d'or, au lambel de gueules (Anjou ancien) ; au 3 d'argent à la croix d'or potencée accompagnée de quatre croisettes du même (Jérusalem) ; au B parti, au 1 d'azur semé de fleurs-de-lis d'or, à la bordure de gueules (Valois-Anjou) ; au 2 d'azur semé de croisettes d'or, recroisetées et au pied fiché, à deux bars adossés du même (Bar) ; sur le tout d'or à quatre pals de gueules (Aragon) Timbre : heaume affronté avec une capeline de Valois-Anjou - Cimier : fleur-de-lis carrée avec houppes et ailes de chauve-souris aux armes d'Aragon
Emblème(s) traité(s)
Lettre ou monogramme : R I (René, Isabelle)

Devise : Chaufferette (un pot à feu ardant)

Mot emblématique : D'ardant désir
Période traitée
15e siècle
Source du document numérisé
Remarques
Cette image semble correspondre à un tondo en céramique colorée de Della Robbia, conservé aux Victoria and Albert Museum (inv. 6740:1 to 15-1860).

Afficher