Archive numérique de la collection Gaignières (1642-1715)

Image

Charles le Téméraire et Isabelle de Bourbon en prière

Cote ou no d'inventaire
Folio
35
No d'inventaire d'Henri Bouchot
1322
Numéro de l'item (1711) incluant l'image
Titre de l'item (1711) incluant l'image
Autre [portefeuille] commençant par l'attaque faite par Charles Dauphin, depuis roy de France 7 du nom, d'une bastide devant Diepe, 1422, et finissant par un porcher
Titre et légende
Charles, duc de Bourgogne, surnommé le Hardy, et Isabel de Bourbon, sa deuxième femme, sont ainsy représentez à une miniature au commencement d'une paire d'heures de leurs temps, qui estoit à feu Hipolite, comte de Béthune et chevalier des ordres du roy et qui avoit esté peinte par Jacques Undelot en 1465. Charles mourut en 1477 et Isabelle en 1465.
Titre dans l'inventaire détaillé
Charles, duc de Bourgogne [et] Isabel de Bourbon, sa seconde femme
Lieu(x) et date de production
   
Matériau, Technique
Parchemin, Peinture gouachée
Format
Format in-folio
Inventaire détaillé parent
Clairambault 1046, 41
Statut du document
Copie / Relevé
Statut de la copie
Dessin mis au net
Armoirie(s) traitée(s)
Charles « Le Téméraire » (duc de Bourgogne, 1433-1477) - Support : Écu - Armoirie : Peinte - écartelé, aux 1 et 4 d'azur semé de fleurs-de-lis d'or, à la bordure componnée d'argent et de gueules (Valois-Bourgogne) ; au 2 parti, au A bandé d'or et d'azur à la bordure de gueules (Bourgogne) ; au B de sable au lion d'or, armé et lampassé de gueules (Brabant) ; au 3 parti, au A bandé d'or et d'azur à la bordure de gueules (Bourgogne) ; au B d'argent au lion de gueules à la queue fourchée et passée en sautoir, armé, lampassé et couronné d'or (Limbourg) ; sur le tout d'or au lion de sable armé et lampassé de gueules (Flandre)

Isabelle de Bourbon, comtesse de Charolais (1437-1465) - Support : Écu - Armoirie : Peinte - d'azur à trois fleurs-de-lis d'or, à la bande de gueules (Bourbon moderne)
Période traitée
1465
Source du document numérisé
Remarques
Copié sur une miniature d'un livre d'heures ayant appartenu à Hippolyte de Béthune. Henri Bouchot souligne que cette copie n'est pas tout à fait conforme à l'original (du manuscrit 1612 de la Bibliothèque royale du Danemark à Copenhague). La mention du nom du peintre (Jacques Undelot) et la date (ajoutés postérieurement par un faussaire) n'apparaissent pas sur la copie.

Afficher