Archive numérique de la collection Gaignières (1642-1715)

Image

Tapisserie aux armes de Françoise de Luxembourg, comtesse d'Egmont

  • Tapisserie aux armes de Françoise de Luxembourg, comtesse d'Egmont

    Archive .ZIP contenant l'image et sa notice en PDF

Lieu de conservation
Cote ou no d'inventaire
Folio
14
No d'inventaire d'Henri Bouchot
3721
Numéro de l'item (1711) incluant l'image
Titre de l'item (1711) incluant l'image
Autre portefeuille [de parchemin marbré, dos doré, f°] idem, remply d'armes et devises, tapiseries, ornemens royaux, vases antiques, calices, etc., le tout dessinez et colorez, 88 pieces
Titre et légende
Cette tapisserie a esté faite pour Françoise de Luxembourg, comtesse de Gavre, femme de Jean comte d'Egmont, chevalier de la Toison, chambellan de l'empereur Charles V, mort à Ferrare le 29 avril 1528, âgé de 29 ans. Elle mourut le premier novembre 1557 et fut enterrée à Sottenghiem, sous une magnifique tombe.
L'escusson de ses armes est ce losange, party de celles de son mary et des siennes, au premier party, escartelé au premier et quatre d'Egmont, au deusiesme de Bade, au troisiesme d'Arkel et sur le tout de Juliers ; le deusiesme party est escartelé de Luxembourg et des Baux.
Elle estoit vefve lorsque cette tapisserie a esté faite, la cordielière qui est répétée deux fois autour en est une preuve. Il y a aux quatre costez de la bordrure un baston noueux autour duquel est un rouleau sur lequel est escrite la devise de Françoise de Luxembourg 'Là demoura la foy que j'ay', pour marquer qu'elle regrète trop son mary pour en espouser un autre.
Titre dans l'inventaire détaillé
Armes et devise de Françoise de Luxembourg, femme de Jean, comte d’Egmont
Lieu(x) et date de production
1670 – 1715
  France
Matériau, Technique
Papier, Encre, Aquarelle
Format
Format in-folio
Inventaire détaillé parent
Clairambault 1046, 371
Statut du document
Copie / Relevé
Statut de la copie
Dessin mis au net
Objet traité
Armoirie(s) traitée(s)
Gavre, Françoise de Luxembourg (princesse de, 1495-1557) - Armoirie : Peinte [Survol pour Description]
Emblème(s) traité(s)
Devise : bâton noueux [Lien devise]

Mot emblématique : Là demoura la foy que j'ay
Période traitée
16e siècle
Remarques
Une des nombreuses pièces subtilisées en 1784 au Cabinet du Roi par l’abbé Jean-Baptiste Guillaume Gevigney (1729-1802), Garde des titres et généalogies de la bibliothèque du Roi. Elles furent plus tard acquises par Richard Gough (1735-1809), directeur de la Société des antiquaires de Londres, qui les lègua en 1809 à la bibliothèque d’Oxford.

Afficher