Archive numérique de la collection Gaignières (1642-1715)

Image

Dalle du tombeau de Blanche de France, fille aînée de saint Louis, à Royaumont

Lieu de conservation
Cote ou no d'inventaire
Folio
30
No d'inventaire d'Henri Bouchot
2002
Numéro de l'item (1711) incluant l'image
Titre de l'item (1711) incluant l'image
Autre [portefeuille] f°, parchemin marbré dos doré, remply de mignatures, d'ornemens royaux, des rois, reines, tombeaux, épitaphes, sceaux et autres pieces historique de la Maison royale et genealogies
Titre et légende
Tombe de cuivre esmaillée qui est sur le précédent tombeau de Jeanne de France, fille du roy saint Louis, autour de laquelle est escrit :
Hic jacet Blancha, excellentissima ludovici junioris regis francorum primogenita que in etate infancie migravit ad Christum, anno gracie millesimo ducentesimo quadragesimo, tertio Kalendas maii. Amen.
Titre dans l'inventaire détaillé
Tombeau de Jeanne de France, fille du roy saint Louis
Lieu(x) et date de production
1670 – 1715
  France
Matériau, Technique
Papier, Encre, Aquarelle
Format
Format in-folio
Inventaire détaillé parent
Clairambault 1046, 165
Statut du document
Copie / Relevé
Statut de la copie
Dessin mis au net
Édifice traité
Personne(s) traitée(s)
Blanche de France (fille de Louis IX, 1240-1243)
Femme, Prince/Princesse - Enfants de souverains
Armoirie(s) traitée(s)
Blanche de France (fille de Louis IX, 1240-1243) - Support : Vêtement (robe) - Armoirie : Dessinée - Deux champs alternés. Le premier semé de fleurs-de-lis d'or (France ancien). Le second de gueules au château d'or ouvert d'azur (Castille)

Blanche de Castille (reine de France, 1188-1252) - Support : Écu - Armoirie : Peinte - de gueules au château d'or ouvert d'azur (Castille)

Robert d'Artois (1300-1317) - Support : Écu - Armoirie : Peinte - d'azur semé de fleurs-de-lis d'or, au lambel de gueules chargé de trois châteaux d'or ouverts d'azur sur chaque pendant (Artois)

Charles Ier d'Anjou (roi de Sicile, 1227-1285) - Support : Écu - Armoirie : Peinte - d'azur semé de fleurs-de-lis d'or, à la bordure de gueules aux châteaux d'or ouverts d'azur (Castille)
Localisation(s) traitée(s)
Région traitée
Beauvaisis
Diocèse traité
Beauvais
Période traitée
13e siècle
Acquéreur(s) postérieur(s) du document
Source du document numérisé
Remarques
Saint Louis n'a pas eu de fille prénommée Jeanne. Comme le montre l'épitaphe rapporté sous l'image, il s'agit en réalité de la fille aînée du couple royal, Blanche, morte à trois ans.

Une des nombreuses pièces subtilisées en 1784 au Cabinet du Roi par l’abbé Jean-Baptiste Guillaume Gevigney (1729-1802), Garde des titres et généalogies de la bibliothèque du Roi. Elles furent plus tard acquises par Richard Gough (1735-1809), directeur de la Société des antiquaires de Londres, qui les lègua en 1809 à la bibliothèque d’Oxford. Le gisant de Blanche de France est conservé dans l'église abbatiale de Saint-Denis.
Bibliographie
Pierre-Yves Le Pogam (dir.), Saint Louis, Cat. d'exp. Paris, Conciergerie, 8 octobre 2014 - 11 janvier 2015, Paris, Editions du patrimoine, 2014, cat. 52, p. 224.

L'Œuvre de Limoges, émaux limousins du Moyen Âge, exposition du musée du Louvre et du Metropolitan Museum of Art, 1995-1996, catalogue, RMN, p. 402.

Afficher