Archive numérique de la collection Gaignières (1642-1715)

Image

Monument du cœur d'Henri Ier d'Orléans, duc de Longueville, aux Célestins de Paris

Lieu de conservation
Cote ou no d'inventaire
Folio
2
No d'inventaire d'Henri Bouchot
1850
Numéro de l'item (1711) incluant l'image
Titre de l'item (1711) incluant l'image
Autre [portefeuille] cotté Bourgogne, Orleans, Longueville avec les sceaux et la genealogie
Titre et légende
Tombeau d'Henry d'Orléans I., duc de Longueville, il est de marbre, dans la chapelle d'Orléans aux Célestins de Paris à gauche de l'autel, l'épitaphe qui est au tombeau d'Henry d'Orléans I., duc de Longueville est au feuillet suivant
Titre dans l'inventaire détaillé
Tombeau de Henri d'Orléans, premier du nom, dans la chapelle d'Orléans dans l'église des Célestins de Paris
Lieu(x) et date de production
1670 – 1715
  France
Matériau, Technique
Papier, Encre, Aquarelle
Format
Format in-folio
Inventaire détaillé parent
Clairambault 1046, 263
Statut du document
Copie / Relevé
Statut de la copie
Dessin mis au net
Personne(s) traitée(s)
Armoirie(s) traitée(s)
Longueville, Henri Ier d'Orléans (duc de, 1568-1595) - Support : Écu - Armoirie : Dessinée - d'azur à trois fleurs-de-lis d'or, au lambel d'argent et au bâton d'argent, péri en bande (Orléans-Longueville) Timbre : couronne fleurdelisée - Supports de l'écu : deux anges - Signe de dignité : manteau de pair - Collier d'ordre : Saint-Esprit, Saint-Michel
Localisation(s) traitée(s)
Région traitée
Ile-de-France
Diocèse traité
Paris
Période traitée
17e siècle
Source du document numérisé
Remarques
Le monument se trouve actuellement au Louvre. La face côté chapelle est dédiée à Henri Ier, celle côté chœur à Henri II d'Orléans-Longueville.

Une des nombreuses pièces subtilisées en 1784 au Cabinet du Roi par l’abbé Jean-Baptiste Guillaume Gevigney (1729-1802), Garde des titres et généalogies de la bibliothèque du Roi. Elles furent plus tard acquises par Richard Gough (1735-1809), directeur de la Société des antiquaires de Londres, qui les lègua en 1809 à la bibliothèque d’Oxford.

Afficher