Archive numérique de la collection Gaignières (1642-1715)

Image

Fonts ayant servi au baptême de saint Louis à Notre-Dame de Poissy

  • Fonts ayant servi au baptême de saint Louis à Notre-Dame de Poissy

    Archive .ZIP contenant l'image et sa notice en PDF

Cote ou no d'inventaire
Folio
47
No d'inventaire d'Henri Bouchot
4921
Numéro de l'item (1711) incluant l'image
Titre de l'item (1711) incluant l'image
Autre [portefeuille] f°, parchemin marbré dos doré, remply de mignatures, d'ornemens royaux, des rois, reines, tombeaux, épitaphes, sceaux et autres pieces historique de la Maison royale et genealogies
Titre et légende
Fonds baptismaux de pierre sur lesquels fut baptisé le roy saint Louis, ils sont dans la troisième chapelle de l'aisle gauche de la nef dans l'église de Nostre-Dame de Poissy, on les a eslevez de cinq pieds de terre par respect pour ce saint roy.
Titre dans l'inventaire détaillé
Fonds baptismaux de pierre sur lesquels fut baptisé le roy saint Louis, ils sont dans la 3e chapelle de l'aisle gauche de la nef dans l'église de Nostre-Dame de Poissy, on les a eslevez de cinq pied de terre par respect pour ce saint roy.
Lieu(x) et date de production
   
Matériau, Technique
Papier, Encre, Aquarelle
Format
Format in-folio
Inventaire détaillé parent
Clairambault 1046, 161
Statut du document
Copie / Relevé
Statut de la copie
Dessin mis au net
Édifice traité
Objet traité
Personne(s) traitée(s)
Armoirie(s) traitée(s)
France - (mur semé) - Armoirie : Peinte - d'azur semé de fleurs-de-lis d'or (Semé de France)

Louis IX (roi de France, 1214-1270) - Support : Vêtement (manteau) - Armoirie : Dessinée - d'azur semé de fleurs-de-lis d'or (France ancien)

Mercier, Nicolas (humaniste, + 1657) - Support : Écu (rond) - Armoirie : Dessinée - de … à la croix de … chargée d'un cœur de … et accompagnée de quatre croisettes de … (Mercier)
Localisation(s) traitée(s)
Région traitée
Ile-de-France
Diocèse traité
Paris
Période traitée
13e siècle
Source du document numérisé
Transcription
L'inscription indique : De lustricis fontibus sancti Ludovici pisciacensis quorum efotus pulvis febrius medetur. Fons hicquem cernis nullas licetes erat undas, andentem mira comprimit ante sitim. Si quem urit febris, raso de fulveris sumas, focula, praesentem sentiet aeger opem. O natura stupe rerum fervertitur ordo: extinguit flamas nunc, velut unda lapis. XXV aug MDCL. Haec voti reus ponevat M. Nicolaus Mercier Piciacensis, artium doctor et gramaticorum regiae navarrae proprimarius.
Remarques
La plaque a été posée en 1650 par l'humaniste Nicolas Mercier.

Afficher