Archive numérique de la collection Gaignières (1642-1715)

Ouvrage

  • [Sacramentaire ou Missel de Worms]

    Archive .ZIP contenant l'image et sa notice en PDF

Cote ou no d'inventaire
Ms-610 réserve
Titre actuel
[Sacramentaire ou Missel de Worms]
Lieu(x) et date de production
901 – 1000
   
Matériau, Technique
Parchemin
Nombre de folios
62
Statut du document
Original
Objet traité
Personne(s) traitée(s)
Reliure
XVIIe siècle, Chiffre de Gaignières
Source du document numérisé
Transcription
Première note (Gaignières indique "escrit de la main de feu monsieur le prince de Bournonville" :

Missel ancien du dôme de Wormbs que le grand doyen monsieur de Vreden m'a donné estant malade à Wormbs, l'an 1674, en septembre/ Missale antiquum ecclesiae cathedralis wormatinensis dono datam an. 1674 in septembri.

[Note de Jean Mabillon]:

Ce manuscrit, qui est une partie du sacramentaire ou messel, est de bonne note, ou il me paroit être du neuvième siècle ou du commencement du dixième. Il est remarquable qu'au canon de la messe les mots "diesque nostros in tua pace disponas" que St Grégoire y a ajouté sont écrits à la marge. Il y a aussi en marge "pro vel qui tibi offerunt". Ces deux remarques font voir l'antiquité du manuscrit, aussi bien que sa forme quarrée & la forme de l'écriture. Il y a de très belles collectes, c'est ce que j'ai remarqué de plus considérable dans ce manuscrit, outre l'offertoire pour la messe des morts, qui est différente de celle de notre temps. Le memento des morts ne se trouve pas non plus dans le canon. Il étoit suppléé par les diptiques, qui étoient exposez ou ou récitez au prêtre. C'est tout ce que je puis dire de ce beau manuscrit.
Ce 2 février 1707, F. Jean Mabillon.

[Annotation de Gaignières qui donne les folios des citations extraites par Mabillon et commente:] "ces paroles sont dans le livre mais à la marge on lit "pro quibus tibi offerimus vel".

[Note de Fleury]: "ce manuscrit me paroist du neuvième siècle et j'y remarque fol. 56 l'oraison pour les morts "Deus veniae largitur etc." où l'on a depuis ajouté "nostrae congregationis propinquos et benefactores", cette addition semble estre des moines de Clugni et p. 59 une clause particulière pour les morts dans le canon après "hanc igitur", ce 19 avril 1708, Fleury.

[Note de Gaignières]: "sacramentaire, folio 16 v° il appelle Ste Agnez AGNA au lieu d'Agnete.
Remarques
M. de Vreden avait donné ce manuscrit au prince de Bournonville à Worms en 1674. Après le décès du prince, sa collection de livres fut vendue et Gaignières fit l'acquisition du sacramentaire à cette occasion, en décembre 1706 (cf une note de la main de Gaignières aujourd'hui conservée dans le manuscrit français 24488, fol. 42, item 1018 de l'inventaire de 1711). Il fit relier et marquer l'ouvrage de son chiffre. Le manuscrit n'est pas mentionné dans l'inventaire de 1711, Gaignières s'en était donc séparé avant. Il avait au préalable inséré une note historique de Jean Mabillon, datée de 1707, au début du manuscrit. Une note du cardinal de Fleury datée du 19 avril 1708 a également été incluse (par Gaignières?).